Rencontre avec Laurine Bourgeois, ostéopathe pour vos animaux

Votre animal a de plus en plus de mal à se déplacer ? Il s’assoit différemment ou présente des douleurs physiques ? Tout comme pour l’homme, l’ostéopathe animalier traite les symptômes et le mal dont souffre l’animal par des moyens manuels permettant de rétablir l’équilibre de son corps.
ostheopathe-animaux

Désormais, lorsque nous ressentons des douleurs physiques, nous allons bien souvent chez un ostéopathe afin de nous soulager. L’ostéopathie est une pratique de plus en plus répandue. Les animaux ne font bien évidemment pas exception et eux aussi ressentent ces mêmes douleurs. Elles peuvent se déclencher après un choc, une chute ou alors simplement dues à la vieillesse. Désormais, les animaux aussi peuvent bénéficier de soins ostéopathiques.

Nous sommes partis à la rencontre de Laurine Bourgeois, ostéopathe animalier afin de mieux comprendre son métier et ses objectifs concernant nos animaux à quatre pattes.

Son parcours :

Cette amoureuse des animaux n’a pas hésité à changer complètement de parcours pour vivre de sa passion : « Au départ j’ai fait deux années d’école préparatoire pour être orthophoniste, puis une licence en sciences des langages sans réussite, puis j’ai tenté ma chance en Belgique. C’est après tout cela que j’ai décidé de tout remettre en question et j’ai découvert l’ostéopathie animalière ».

Laurine Bourgeois a effectué une formation d’ostéopathe animalier. Le concept reste le même que pour les humains : Traiter l’organisme dans sa globalité afin d’aider le corps à se rééquilibrer.« Elle apporte également beaucoup de bien-être et de confort aux animaux » nous confie Laurine. L’ostéopathie se concentre en majorité sur les os, les ligaments, les muscles ainsi que les viscères.

La séance d’ostéopathie :

Au début de la séance Laurine va récupérer le maximum d’informations concernant l’animal. Elle l’observe dans son environnement et procède ensuite à un examen général pour essayer d’identifier des anomalies possibles comme des différences de densités ou des asymétries musculaires. Une fois le blocage identifié, elle va le corriger en manipulant avec précaution l’animal.

LB - Ostéopathe animalier

Ses conseils :

Il faut être attentif aux changements de comportement pour que le dysfonctionnement soit détecté à temps : « Il vaut mieux prévenir que guérir. L’ostéopathie est plus efficace en préventif qu’en curatif. » 

Dans l’idéal, il faudrait faire suivre son animal assez régulièrement :

  • Pour un jeune animal en bonne santé : une fois par an,
  • Pour des animaux un peu plus âgés : une à deux séances par an,
  • Pour les animaux âgés : trois à quatre séances par an,
  • Pour les femelles reproductrices : une séance avant la gestation et une après.

A l’avenir, Laurine espère pouvoir former encore plus sa clientèle et un jour, pouvoir ouvrir un cabinet de remise en forme.

Contact de Laurine Bourgeois :

Natacha

Natacha

Rédactrice et investigatrice de la team Neo Lupus, Natacha vient à votre rencontre pour parler des métiers, de modes de vie et des différents comportements animaliers pour les partager à nos lecteurs !

Laisser un commentaire

Le Blog Neo Lupus

Sur notre blog, retrouvez des interviews de professionnels du monde animalier et de personnalités, des astuces pour améliorer le quotidien de vos compagnons de vie et vous aidez à mieux les comprendre ainsi que les réponses à vos plus grandes questions ! 

Derniers articles

Suivez-nous !

La vidéo de la semaine